Feufochmar
2023-07-23

Atelier Marie Remake: The Alchemist of Salburg


Remake du tout premier jeu de la série Atelier, il raconte l'histoire de Marlone, surnommée Marie, la plus mauvaise élève de l'académie de magie de Salburg. En raison de ses résultats catastrophiques, sa professeure Ingrid lui propose un examen spécial : durant 5 ans, elle devra tenir une échoppe d'alchimie et avoir réalisé un objet d'une qualité suffisante pour obtenir son diplôme d'alchimiste. Il s'agit de la première sortie du jeu en dehors du Japon, et j'ai pris la version avec son DLC, le DLC étant la dernière itération du jeu original, Atelier Marie Plus. J'ai fait deux fois le jeu, la première fois sous Atelier Marie Plus, la seconde sous Atelier Marie Remake.

Atelier Marie Plus

Le jeu original n'a pas trop mal vieilli pour un jeu sorti en 1997. On y retrouve le cœur de ce qui fait les jeux de la série Atelier : on incarne une alchimiste qui doit partir en exploration pour récolter des ingrédients, qui doit se défendre des éventuels monstres présents, et une fois les ingrédients récoltés, il est possible de synthétiser de nouveaux objets. L'argent se gagne principalement via des quêtes générées proposées dans la taverne de la ville, et il est possible de dépenser cet argent pour acheter des ingrédients, livres et outils à la boutique de l'académie, mais aussi pour embaucher des aventurier qui servent de garde du corps pour Marlone. Il est aussi possible d'embaucher des fées, qui peuvent récolter ou synthétiser des objets pour le compte de Marlone. Chaque action, y compris le fait de quitter l'atelier pour aller dans les autres endroits en ville, coûte un certain nombre de jours, qu'il faut gérer par rapport à la limite des cinq ans. Un guide des objets est présent et consultable dans l'atelier : il permet de savoir où trouver les objets, ainsi que leur recette pour ceux que l'on peut fabriquer.

La partie exploration est très simplifiée : lorsqu'on quitte la ville, il faut choisir quel endroit visiter, et une fois arrivée à destination, il y a juste un écran indiquant si on souhaite passer une journée supplémentaire à fouiller la zone (ce qui permet d'obtenir des ingrédients ou de déclencher des combats), si l'on souhaite utiliser un objet de soin, ou si l'on souhaite rentrer en ville. Il n'y a pas encore de carte des zones à explorer. Il y a une limite dans le nombre d'objets pouvant être récolté durant une exploration (60 avec le panier).

Les combats fonctionnent au tour à tour, avec quelques actions possibles : attaquer, utiliser la capacité spéciale, défendre, utiliser un objet consommable, fuir, changer de ligne. Les personnages et les ennemis sont positionnés par rapport à trois lignes : première ligne avec un bonus d'attaque physique, seconde ligne neutre, troisième ligne avec un bonus de défense physique, mais un malus d'attaque physique. Dès lors que tous les combattant d'une ligne sont vaincus, les lignes avancent d'un cran : la troisième ligne devient la deuxième ligne et la deuxième ligne devient la première ligne. Il y a une distinction attaque physique et attaque magique (avec les défenses associées), l'attaque normale utilisant l'attaque physique, les capacités spéciales et les objets d'attaque pouvant utiliser l'un ou l'autre (dépend des objets, personnages et ennemis). Pour utiliser des objets consommables, il faut les équiper, et chaque personnage peut avoir jusqu'à sept objet équipé. Le nombre de charge d'un objet correspond au nombre d'objet de ce type dans l'inventaire global, et est donc partagé par tous les personnages ayant l'objet équipé. En cas de défaite, l'équipe retourne en ville, et peut perdre certains objets

La synthèse passe par l'inventaire, une icône indiquant les objets qui peuvent être créés. Chaque recette nécessite une certaine quantité d'ingrédients spécifiques, potentiellement l'usage d'outils (qu'il faut acheter au préalable), et prend un certain nombre de jours pour la fabrication. Les quantités exactes sont en fait calculées en dixièmes, mais arrondis à l'entier supérieur, et faire plusieurs objets d'un même type d'un coup permet d'économiser ou des ingrédients, ou du temps. Il est possible de rater les synthèses pour plusieurs raisons : ou bien le niveau de Marlone n'est pas suffisemment élevé (à noter qu'il n'y a pas encore de séparation entre niveau d'explorateur et niveau d'alchimiste), ou bien Marlone a accumulé trop de fatigue à faire des synthèses, et a alors un malus sur la réussite des nouvelles synthèses. Pour réduire la fatigue, il est possible d'utiliser certains objets, de passer une ou plusieurs journées à se reposer, ou alors d'aller en exploration. Chaque synthèse a aussi un coût en points de magie.

Les compagnons qui peuvent rejoindre Marlone lors des exploration se croisent dans les boutiques, mais peuvent décliner l'invitation de recrutement. Il faut les payer à chaque exploration, et la somme dépend du personnage et du niveau d'amitié. Plus le niveau d'amitié est élevée, moins la somme demandée est élevée. Le niveau d'amitié se monte progressivement en faisant des explorations avec les compagnons, et certains évènements permettent aussi de monter le niveau d'amitié. Les évènements sont déclenchés suivant différents facteurs, comme le niveau des personnages, le niveau d'amitié, le niveau de connaissance de Marlone ou sa réputation, ainsi que certaines dates.

Le jeu est agréable, mais plutôt court en raison de la limite des cinq années. Il contient toutes les mécaniques de base de la série Atelier, et n'est pas très difficile. Par contre, contrairement aux jeux récents, il n'est pas possible de voir tous les évènements liés aux compagnons dans une même partie. Certains sont plus intéressant que d'autres pour les combats, et le fait que l'expérience ne soit pas partagée n'incite pas à en changer. Le jeu contient aussi des mini-jeux type arcade, que je n'ai en revanche pas trop apprécié (heureusement, ceux-ci ne se déclenchent qu'une fois pour chaque mini-jeu).

Atelier Marie Remake

Le remake est fidèle à l'original, tout en simplifiant l'expérience, et facilitant le jeu.

Le principal changement est l'introduction de carte pour les explorations, où il est possible de choisir entre récolter un type d'objet particulier ou de faire des combats. L'exploration simplifiée du jeu original reste disponible, mais n'est pas le mode par défaut. Une zone d'exploration supplémentaire est aussi disponible (dans l'original, la zone était présente, mais on ne pouvait pas y revenir pour récolter des matériaux). L'autre principal changement concerne la ville, où une carte est présente pour la place principale, où les compagnons peuvent aussi se trouver, et où certains jours, une boutique supplémentaire est ouverte.

Le menu est aussi accessible en ville et en exploration, ce qui n'était pas le cas dans l'original (il était uniquement disponible à l'atelier). Ce menu ne permet plus de créer les objets en passant par l'inventaire ou de sauver et charger, car il faut passer par les facilités présentes dans l'atelier pour faire ça (comme dans les jeux récents). Un agenda est disponible avec la liste des dates et les conditions permettant de déclencher les évènements, ce qui permet de mieux planifier les actions. En outre, il y a des évènements supplémentaires liés aux compagnons. Côté synthèse, les décimales sont précisées, ainsi que le taux de réussite et le coût en mana. Le guide est aussi complété avec les ennemis et les rumeurs entendues.

Côté combat, la principale différence est le fait que deux personnages (dont Marlone) n'utilisent pas l'attaque physique mais l'attaque magique pour leur attaque normale, ce qui les rend utilisable en combat contrairement à l'original. Il y a aussi des changement sur les capacités spéciales, les personnages ont un boost de la capacité spéciale au niveau 25 et en apprenent une deuxième au niveau 35.

Enfin, le remake ajoute aussi des niveaux de difficulté, ainsi qu'un mode "sans-limite" (à choisir en début de jeu), où il est possible de continuer après la limite des cinq années, afin de déclencher les évènements liés aux compagnons.