Feufochmar
2021-10-31

Saviors of Sapphire Wings


Il s'agit d'un jeu d'exploration de donjon à la première personne, au tour à tour. Ce jeu est à l'origine sorti uniquement au Japon en 2010 sur PS Vita. Sa sortie sur Switch est faite au travers d'un pack de deux jeux, le deuxième jeu (Stranger of Sword City Revisited) étant du même genre et dans le même univers.

L'histoire commence alors que Xeth, à la tête des chevaliers de la table ronde, s'apprête à affronter l'overlord des ténèbres Ol=Ohma. La bataille face à l'overlord se solde par une défaite du camp de la lumière. Xeth meurt et son âme erre un siècle avant de se réincarner à nouveau. Après sa réincarnation, il se retrouve avec la mission de réunir de nouveaux chevaliers afin d'affronter à nouveau les ténèbres.

L'exploration des donjons suit un scénario prédéfini, au cours duquel Xeth va recruter des alliés et nouer des liens avec eux afin de pouvoir faire face à l'overlord et ses lieutenants. L'overlord tient en effet son pouvoir de sa capacité à charmer ses adversaires pour en faire ses subordonnés, et la seule façon de contrer ses pouvoir est au travers de liens forts. Cela se répercute au niveau gameplay via une jauge et des niveaux d'amitié pour chacun des alliés, qui permettent de déclencher lors des combats des capacités d'union aux effets bénéfiques (ex. augmenter les défenses, avoir l'initiative, bloquer les tentatives de charme).

Au niveau des personnages, si l'histoire impose le genre du personnage (sauf pour le personnage joueur), il est possible de changer leur nom, leur classe, et leur statistiques de départ, et les rechanger à volonté si besoin dans la base (une fois celle-ci débloquée). Une fois un certain niveau d'amitié atteint, il est aussi possible de choisir une sous-classe. La classe du personnage joueur est par contre imposée, mais il peut directement choisir une sous-classe. Le choix des classes impacte les capacités et sortilèges auxquels le personnage a accès, ainsi que les équipements qu'il peut porter.

S'il y a en tout onze personnages (dont un débloqué dans le post-game), seuls six personnages sont présents lors des explorations, et le personnage joueur est requis, ce qui fait qu'il n'y a que cinq personnage que l'on peut choisir pour une exploration. Au niveau de la composition de l'équipe et de l'ordre des personnages, celle-ci est faite à l'entrée d'un donjon, et il n'est pas possible d'en changer ensuite, ce qui est assez limitant, notamment sur l'ordre. De plus, un personnage vaincu ou assommé se retrouve automatiquement décalé en dernière position (en deuxième ligne), ce qui fait que des personnages initialement en deuxième ligne peuvent se retrouver en première ligne lors des combats, et donc à portée d'attaques ennemies.

Les combats sont fait pour être terminés en peu de tour, y compris face aux boss, qui ont peu de points de vie par rapport à d'autres jeux du même genre qui privilégient des combats plus long. Les combats qui s'éternisent sont plutôt un mauvais signe ici, et il est préférable de quitter le combat en rechargeant un point de sauvegarde précédent si l'on voit que cela n'avance pas, ce qui est possible via un menu annexe accessible en combat.

La carte du monde contient cinq hubs qui donnent chacun accès à quelques donjons et qui font office de ville dans laquelle on peut se ravitailler. Les environnements explorés sont plutôt variés (plaines, forêts, mines, forteresses, etc.). Particularité du jeu, les zones explorés contiennent des points de contrôles. Certains doivent être capturés afin de faire progresser l'histoire, d'autres sont optionnels et plutôt l'objet de quêtes annexes. Les points de contôles prennent la forme de piège sur lesquels il faut placer de la nourriture pour attirer les ennemis, ceux-ci apparaissant après avoir fait un combat ou avoir placé de la nourriture sur un autre point de contrôle. Les adversaires des points de contrôles dépendent du type et de la qualité de l'objet placé, et de plus, il sont toujours accompagnés d'un coffre contenant de l'équipement, coffre qui est obtenu si l'on arrive à vaincre le chef de la troupe adverse avant qu'il n'arrive à s'enfuir avec celui-ci. Une fois le point de contrôle capturé, il est possible d'y refaire des combats afin de récupérer de l'expérience ou de l'équipement. L'acquisition de bons équipements se fait principalement de cette façon, les achats en ville étant assez cher, et les boutiques peu fournies. De plus, les équipements qui ne sont pas utilisés peuvent être recyclés afin d'améliorer tous les équipements du même type.

Une des difficultés du jeu concerne la survie des personnages. Si revenir en ville permet de soigner les personnages et de rétablir les personnages vaincus, il n'est pas possible en pratique de rétablir des personnages vaincus lors des exploration ou en combat, car les objets permettant de le faire sont très rares, et le sortilège de soigneur permettant de le faire est le dernier appris (à un niveau atteint en post-game). De plus, un personnage qui tombe en combat voit sa jauge d'amitié diminuer, et lorsque le personnage joueur tombe, tous les autres voient leur jauge d'amitié diminuer.

L'autre difficulté du jeu concerne la montée de niveau. Lorsqu'un personnage monte en niveau, il gagne un point de statistique, à mettre sur l'une des six statistiques. Ce qui n'est pas vraiment indiqué dans le jeu, c'est qu'il faut privilégier des spécialistes par rapport à des personnages plus équilibrés, ce qui fait qu'il n'est pas intéressant de monter plus de deux ou trois statistiques pour un personnage donné. La conséquence est que certaines classes sont peu intéressantes en raison des statistiques qu'elles privilégies, et que seules quelques combinaisons de classes et sous-classes sont viables. Il est heureusement possible de corriger les erreurs dans le menu permettant de changer les classes des personnages. Cependant, le jeu n'est pas très explicite sur les statistiques à privilégier pour les capacités et sorts, ce qui n'aide pas vraiment le joueur.

Un dernier point faible concerne la carte affichée lors de l'exploration. Elle est peu fournie en information et n'affiche que les cases sur lesquels le joueur est passé. Il n'est pas possible de l'annoter, or c'est quelque chose qui pourrait être utile pour retrouver l'emplacement de certains personnages non-joueur ou pour indiquer des éléments visibles depuis la vue 3D mais impossible à atteindre dans l'immédiat. Il est cependant possible de programmer des déplacements automatiques via la carte, ce qui est plutôt pratique.