Feufochmar
2022-03-20

Légendes Pokémon : Arceus


Le contexte de Légendes Pokémon : Arceus me donne l'impression que Game Freak n'a pas voulu faire le remake attendu de Diamant/Perle sous le moteur de Épée/Bouclier, mais plutôt une réinterprétation de Diamant/Perle, en y ajoutant un twist supplémentaire, où le protagoniste de Diamant/Perle se retrouve transporté dans le passé. Après la sortie d'Épée/Bouclier, je ne croyais pas à la sortie d'un remake de Diamant/Perle, du moins, pas un utilisant le même moteur de jeu comme ce qui était le cas sur les remakes précédents, tellement les mécanismes de jeu sur les phases d'exploration entre Épée/Bouclier et Diamant/Perle sont à l'opposé l'une de l'autre. Et c'est ce qui s'est passé, le remake de Diamant/Perle a été fait par un autre studio, et en ne partant pas du moteur d'Épée/Bouclier. Vu les nombreux bugs du remake de Diamant/Perle, dont certains étaient présents dans les jeux originaux, il semble qu'il s'agit plutôt d'un portage sur Switch du jeu plus que d'un remake.

Revenons plutôt à Légendes Pokémon : Arceus. Le contexte du jeu ne se déroule pas à l'époque présente, mais quelques centaines d'années en arrière, à une époque où les hommes et les pokémons ne vivaient pas en harmonie, et où la région de Sinnoh s'appelait encore Hisui. Le personnage joueur vient de l'époque actuelle, mais a été transporté dans le passé en raison d'une faille spatio-temporelle. Pendant son passage dans la faille, il y rencontre Arceus, qui lui donne alors comme mission de rencontrer tous les pokémons d'Hisui. En sortant de la faille, le personnage joueur se retrouve alors sur une plage à côté de Rusti-Cité, un village en construction dirigé par le groupe Galaxie qui souhaite s'implanter à Hisui et s'y développer. Il est recueilli par le professeur Lavande, un chercheur travaillant avec le groupe Galaxie afin de lister l'ensemble des pokémons vivant à Hisui, et qui va prendre le personnage joueur en tant qu'assistant en raison de ses capacité à attraper des pokémons.

Contrairement aux autres jeux pokémon où la priorité est plutôt sur les combats, ce jeu se concentre principalement sur le pokédex et la capture de pokémon. S'il y a quelques combats face à des dresseurs, ils sont rares, et souvent liés à l'histoire. Vaincre les dresseurs ne rapporte d'ailleurs pas d'argent. La plupart des combats se font face à des pokémons sauvages, mais il ne sont pas nécessaire pour attraper un pokémon. En effet, il est possible de lancer une pokéball sur un pokémon sans avoir déclenché de combat, et le jeu encourage plutôt à faire des approches furtives pour attraper des pokémons. Afin de réaliser des captures sans être détecté, il est possible de se cacher dans les hautes herbes, ce qui inverse leur rôle par rapport aux jeux précédents, les pokémons ne se cachant pas dans les hautes herbes. Les pokémons ont pricipalement trois types de comportement face au joueur dès lors qu'ils le détectent : ignorer le joueur, le fuir, ou l'attaquer. Le déclenchement des combats n'est pas automatique, il faut lancer un de ses pokémons pour déclencher un combat, ce qui fait que le joueur peut lui aussi se retrouver KO s'il a été trop attaqué.

Le but principal du jeu est de remplir le pokédex. Pour remplir une page du pokédex, il ne faut pas juste attraper le pokémon correspondant, mais aussi réaliser plusieurs tâches afin d'atteindre suffisamment de point pour compléter la page. Certaines tâches rapportent un point, d'autres deux points, et il faut dix points pour compléter une page. Faire des tâches et attraper des pokémons permet de gagner de l'argent, et de monter de rang, ce qui permet de débloquer entre autre de meilleures pokéball. Il existe seulement trois catégories de pokéballs dans le jeu, chacune étant déclinée en trois niveau d'efficacité : la pokéball de base (avec les superball et hyperball pour les versions améliorée), la masse ball plus lourde (et donc moins de portée) mais plus efficace si elle touche (et donc lors des combats), et la plume ball qui sert à capturer les pokémons en vol.

Les combats sont légèrement différents des jeux précédents. Si les combats restent au tour à tour, un même pokémon peut attaquer plusieurs fois de suite s'il est beaucoup plus rapide que son adversaire. En outre, chaque attaque est déclinée en une version rapide et une version puissante. La version plus rapide fait moins de dégâts (ou a un effet moindre pour les capacités de status), mais permet potentiellement d'attaquer à nouveau immédiatement. La version puissante fait plus de dégâts (ou a un meilleur effet), mais est plus lente, et permet potentiellement à l'adversaire d'attaquer deux fois ensuite. Une autre différence concerne le nombre d'adversaire. Le joueur dirige toujours un seul pokémon, mais on peut se retrouver en infériorité si par exemple plusieurs pokémons ont vu le joueur et ont une posture aggressive au moment où l'on déclenche le combat. Pendant un combat, le joueur peut continuer à se déplacer, et s'éloigner suffisemment de la zone de combat permet de fuir un combat.

Le formules de dégâts semblent différentes des autres jeux, et il vaut mieux taper dans une faiblesse pour se débarrasser des adversaires plutôt qu'avoir une grande différence de niveau. Les buffs et débuffs ont changé : un buff d'attaque s'applique aussi bien aux attaques physiques que spéciales, et de même pour les défenses. Enfin, les status fonctionnent aussi un peu différement, car ils s'appliquent pour un nombre de tours limités. Le gel et le sommeil fonctionnent aussi différemment. Au lieu d'immobiliser un pokémon, le gel est similaire à la brûlure : il inflige des dégât et diminue la puissance des attaques spéciales (là où la brûlure diminue la puissance des attaques physiques). Le sommeil est similaire à la paralysie, un pokémon assoupi pouvant quand même attaquer.

Les phases d'exploration sont différentes des jeux précédents. Le jeu fonctionne en quasi monde ouvert, avec peu de contrainte sur les déplacements. Il est possible de se retrouver dans des zones où les niveaux des pokémons sont plus élevés que ceux de la progression courante de l'histoire (un peu comme pour les Terres Sauvages d'Épée et Bouclier). Il y a plusieurs cartes dans le jeu, ce qui fait que ce n'est pas tout à fait un monde ouvert : avec une ville servant de base principale, et cinq très grandes cartes d'exploration reprennant les principaux environnements de Sinnoh : prairies et collines du sud-ouest, marécages du sud-est, littoral de l'est, mont Couronné, tundra et glaciers du nord. Il est nécessaire de repasser par la base avant de changer de carte par contre, il n'est pas possible de passer d'une carte à une autre. Chaque carte possède un bivouac sur un des bord de la carte, ayant le même rôle que les centres pokémon des autres jeux. Il est possible de débloquer un deuxième bivouac sur chacune des cartes via des quêtes secondaires. Le jeu passe par les poké-montures pour étendre le champ d'action du joueur, chaque monture étant débloquée dans la quête principale en visitant chacune des cartes. On débloque successivement les capacités suivantes : course et saut, cherche objet, surf, escalade, et vol.

Autre nouveauté par rapport aux jeux précédents de la série, il est possible de fabriquer presque tous les objets consommables à partir de matériaux trouvés dans la nature, comme les pokéballs ou les objets de soin. Il n'est pas nécessaire de d'acheter ces objets, mais il peut être nécessaire d'acheter la recette. La fabrication peut se faire à n'importe quel moment, mais on est alors limité aux ingrédients présents dans le sac. En ville, ou au bivouac, il est possible d'accéder à un atelier permettant d'utiliser aussi les objets stockés dans le conteneur, similaire au PC Objet des premiers jeux, car le sac a une capacité limité. Il est possible d'augmenter la capacité du sac en payant un personnage secondaire (mais ça coûte de plus en plus cher).

Outre la géographie, le jeu contient aussi de nombreuses références à Diamant et Perle, en commençant par le nom des deux clans rivaux autochtones qui habitent Hisui (les clans Diamant et Perle). Le nom et le logo du groupe Galaxie fait référence à la team Galaxy (qui pourrait être le descendant du groupe, ou une recréation par Hélio). Plusieurs personnages secondaires font référence dans leur design à ceux de Diamant et Perle, et pourraient être leurs ancêtres.

Mon ressenti sur le jeu est plutôt positif, et apporte beaucoup de fraicheur à la série Pokémon. Cependant, ce jeu est plutôt un spin-off qu'un épisode de la série principale, car en dehors de formes et d'évolutions régionales, il n'introduit pas de nouvelles lignées d'espèces. Cependant, contrairement à la plupart des autres spin-off, il a été développé par Game Freak, qui est en charge de la série principale, et certains éléments du jeu pourraient donc se retrouver dans les prochains jeux de la série principale, d'autant plus que ceux-ci ont été annoncés aussi en monde ouvert. Légendes Pokémon pourrait aussi devenir une deuxième série qui fonctionne en parallèle de la série principale, et qui se charge plutôt d'agrandir l'univers pokémon, en visitant le passé de régions déjà explorées, au lieu de se situer dans le présent.