Feufochmar
2021-07-13

Atelier Sophie: the Alchemist and the Mysterious Book DX


Bien qu'il puisse être acheté indépendamment, j'ai ce jeu dans le pack Atelier Mysterious DX, qui regroupe les trois jeux de l'arc Mysterious de la série Atelier (ce qui fait que j'ai racheté Atelier Lydie & Suelle... mais vu les réductions appliqués, c'est comme si je l'avais eu gratuitement en achetant les deux autres jeux).

Le principe du jeu est similaire à ceux des autres entrées de la série de RPG. On y incarne une adolescente qui aprend l'alchimie, et qui finit par réaliser un certain nombre de choses incroyables, grâce à l'alchimie. La quête principale est une histoire personnelle, qui s'attache plus à montrer comment le personnage progresse dans son art qu'à décrire des situations héroïques. Au niveau gameplay, il y a un accent très fort sur sur la création d'objets (qui est un mini-jeu d'optimisation à part entière), puisqu'il s'agit du métier du personnage. Cependant, pour pouvoir créer ces objets, il faut auparavant récupérer des ingrédients ou bien en les rammassant dans la nature, ou bien en tuant des monstres.

Dans le cas de Sophie, son histoire commence alors qu'elle reprend l'atelier de sa grand-mère morte récemment, qui l'avait élevée suite aux décès de ses parents. Cependant, son niveau est très bas, et elle a du mal à se souvenir de recettes même simples de remède, au point qu'elle finit par en noter une dans un livre qui indique être une référence d'alchimie, mais dont presque toutes les pages sont blanches. Ce livre, acheté par sa grand-mère il y a plusieurs années, renferme une âme nommée Plachta, et l'action d'écrire la recette va la réveiller. Plachta est expert en alchimie, mais a besoin que des recettes soit écrites dans le livre pour raviver sa mémoire. La quête de Sophie va être de faire retrouver la mémoire à Plachta, le livre mystérieux.

Le mini-jeu de synthèse d'objet est ici un jeu de placement de pièces colorées dans une matrice définie par le chaudron utilisé. Pour débloquer les propriétés d'un objet, il faut placer les pièces, dont les formes sont définies par les ingrédients utilisés, de telle sorte à remplir la jauge associée à la couleur de la propriété. Au niveau du placement, placer une pièce sur une autre fera disparaitre celle précédemment placée. Le but est donc de couvrir le plus d'espace possible avec les couleurs qui nous intéressent. Il est possible de débloquer une fonction de retournements ou de rotation des pièces ainsi que d'élargir la matrice après avoir reforgé le chaudron.

Pour ce qui est de mode d'exploration, il faut récolter des ingrédient auprès de points de récoltes représentés par des orbes lumineux. Les monstres présents dans les zones de récoltent attaquent si l'on s'approche trop d'eux, et le combat commence lorsque l'on entre en contact. Les combats sont au tour à tour, chaque personnage attendant plus ou moins longtemps entre ses actions suivant l'action précédemment effectuée. Une place importante est accordée aux objets consommables par rapport aux capacités spéciales (sorts). En effet, chaque personnage peut s'équipper d'objets consommables créés lors des phases de synthèse. Ceux-ci sont d'une efficacité redoutable, mais ont un nombre de charge limité. A l'inverse, les capacités spéciales sont spécifiques à chaque personnage, et sont limitées.

J'ai aimé le jeu. Le principal reproche que j'ai concerne la taille ridiculement petite d'un certain nombre de zones de récolte (quand on ne peut placer que trois monstres et quatre points de récoltes sur la carte, il y a un problème). L'autre reproche concerne plutôt la toute fin du jeu. En effet, à la fin du jeu, Sophie se prépare à quitter sa ville natale pour aller passer une licence d'alchimiste, sauf qu'il n'y a pas d'action permettant de mettre proprement fin au jeu (la dernière quête du jeu ne peut pas être terminée).