Feufochmar
2022-02-05

Atelier Shallie : Alchemists of the Dusk Sea DX


Troisième épisode de l'arc Dusk, Atelier Shallie se déroule autour de Stellard, une oasis d'eau au milieu d'un désert de sable, et dont la région semble liée au phénomène du crépuscule, un phénomène global qui provoque l'assèchement des sources d'eaux et la désertification du monde. L'équipe chargée d'investiguer et trouver une solution au problème finira par être conduite par une alchimiste surnommée Shallie. Cette personne peut ou bien être Shallistera Argo, émissaire d'une tribu de la région de Lugion, arrivée à Stellard pour demander de l'aide au sujet du tarrissement de la source d'eau de son village, ou bien Shallotte Elminus, alchimiste originaire de Stellard, qui devra grimper les échelons de la guilde des chasseurs de trésors afin d'être reconnue à sa juste valeur. Comme dans Atelier Escha & Logy, le choix du personnage principal est fait en début de jeu et implique de suivre son point de vue, mais contrairement au jeu précédent, certains chapitres sont exclusifs à l'un des deux personnages (en particulier le premier tiers du jeu).

Un des thèmes du jeu étant le voyage, le navire sur lequel Shallistera arrive à Stellard sert aussi d'atelier mobile. Il est donc possible d'alterner les phases d'exploration et de synthèse sans avoir besoin de revenir à Stellard. Cependant le rechargement des objets consommables ne se peut se faire qu'en retournant à Stellard. Pour les phases d'exploration, le jeu introduit la camera qui peut être déplacée autour du personnage, au lieu d'être en plan fixe comme dans les jeux précédents. Le déblocage des zones se fait en atteignant la sortie d'une zone, et il n'est pas nécessaire d'explorer complètement une zone (vaincre tous les ennemis et trouver tous les points de récolte) pour débloquer la suivante. La plupart des zones ne sont composées que d'une seule carte, mais quelques zones sont plus grandes et composées de plusieurs cartes. Un système de raccourcis est présent dans ces zones et permet d'aller directement à certaines sous-cartes.

Le système de combat est différent des précédents, mais a certaines similitudes avec celui utilisé dans Atelier Sophie (qui est le jeu suivant). En effet, les attaques effectuées remplissent une jauge, et lorsque celle-ci est remplie, on passe en mode "burst" qui vide la jauge au fur et à mesure. En mode "burst", les attaques sont plus puissantes, et on peut enchainer les attaques de support avec les personnages restés en deuxième ligne. Contrairement aux deux jeux précédents, il n'y a plus de positionnement autour des monstres.

Le système de synthèse a certaines similitudes avec le jeu précédent, mais s'en distingue aussi assez fortement. Comme dans les jeux précédents (et suivants), il faut atteindre un certain niveau d'affinité élémentaire pour débloquer les effets. Par contre, il faut associer des capacités de synthèses aux ingrédients représentés sous forme de carte. Chaque ingrédient peut accueillir entre zéro et quatre capacités de synthèse. Ces capacités permettent de modifier ou d'améliorer l'affinité élémentaire, la qualité de l'objet final, ou de débloquer des propriétés (traits) intrisèques aux objets créés. L'ordre des ingrédient peut aussi être changé afin d'améliorer l'efficacité de certains traits.

Un des aspects de la série Atelier complètement absent du jeu est l'écoulement du temps. En effet, il n'y a aucune indication de date ou d'heure dans le jeu, et il n'y a donc aucune limite de temps. Vaincre le boss de fin puis revenir à Stellard permet de terminer le jeu, et il n'y a pas de post-game. Au niveau du déroulement de l'histoire, celle-ci est découpée en dix chapitres, chaque chapitre se déroulant en deux parties, la première nécessitant de suivre des objectifs précis, la seconde étant en mode libre, durant laquelle il faut remplir un certin nombre d'objectifs génériques afin de débloquer le chapitre suivant. Durant la seconde partie d'un chapitre, il est aussi possible de remplir des objectifs secondaires permettant de débloquer des bonus divers (souvent de l'expérience).