Feufochmar
2021-07-13

Atelier Firis: the Alchemist and the Mysterious Journey DX


L'histoire de Firis est la suite directe de celle de Sophie, et se déroule environ cinq ans après le début d'Atelier Sophie. L'histoire de Firis commence dans le village minier confinée d'Ertona. Le village est située à l'intérieur d'une montagne, et une porte de pierre en scelle l'entrée. Seules quelques personnes (dont la sœur ainée de Firis, Liane) peuvent quitter le village, principalement pour du commerce ou de l'approvisionnement en nourriture. Firis ne rêve que d'une chose, quitter la ville pour voir le monde à l'extérieur. Un jour, alors qu'elle observe cette porte de pierre, une personne voulant entrer se présente de l'autre côté, et pensant qu'il n'y a personne, ouvre la porte à la façon d'un alchimiste (c'est à dire, la fait sauter à l'explosif). Il s'agit de Sophie, qui visite les différentes villes et villages en recherche d'alchimistes certifiés, afin de récupérer des lettres de recommendation nécessaires pour s'inscrire à l'examen de certification d'alchimiste. Cela impressionne tellement Firis, qu'elle va demander à Sophie de la prendre comme apprentie, dans le but affiché de pouvoir quitter Ertona. Firis sera autorisée à quitter le village, mais pour que cette autorisation soit permanente, elle devra remplir une condition : devenir une alchimiste certifiée en un an.

Le jeu est coupé en deux parties. La première partie, limitée en temps, correspond à la quête des lettres de recommendations et se termine au passage de l'examen d'alchimiste. La seconde partie est plus une recherche de quelle vie Firis souhaite mener en tant qu'alchimiste, et est plutôt centrée sur les compagnons de voyage de Firis (chaque compagnon a une histoire propre, et la terminer en totalité débloque une des fins possibles du jeu).

Côté gameplay, il y a plusieurs différences avec Atelier Sophie.
Concernant la synthèse, la taille et les propriétés de la matrice ne sont pas définis par le chaudron utilisé, mais par un adjuvant (à choisir parmi une catégorie d'objets) que l'on doit ajouter en début de synthèse. Contrairement à Atelier Sophie où le nombre de traits qui pouvaient être ajoutés dépendaient du niveau de maitrise de l'alchimie du personnage, dans Atelier Firis, il dépend d'un niveau de maîtrise par recette. Ce niveau de maîtrise par recette permet aussi de débloquer le retournement ou la rotation des pièces à placer, ainsi que d'augmenter le nombre ou la qualité des objets créés.
Concernant l'exploration, Atelier Firis est en monde ouvert avec de larges cartes connectées entre elles, et des points de campement permettent d'accéder à l'atelier (qui prend la forme d'une tente spéciale courbant l'espace pour être plus spacieuse à l'intérieur que ce que laisse supposer son apparence extérieure). De plus, les orbes représentant des points de recolte ont été remplacés par des objets luisants dont l'apparence est lié au type d'objet récolté. Il est en outre possible d'utiliser des outils lors de la récolte (ex: pioche pour briser des roches, canne à pêche pour récolter des poissons).

Si j'ai plutôt aimé l'histoire du jeu, j'ai pas mal de reproches à faire concernant le gameplay.
Le premier concerne la taille des cartes. Par rapport à Atelier Sophie, c'est l'extrême inverse. Certaines cartes sont trop grandes, à tel point que le temps en jeu passe trop vite, et une des cartes est presque complètement vide. De plus, alors qu'il y a plusieurs grottes au niveau du jeu, elles ont toutes la même apparance (elles sont des variations de la même carte), et ne sont pas toujours très intéressantes à explorer. Associé à problème de taille des cartes, la fonctionnalité de voyage rapide entre les différentes régions n'est débloquée qu'en toute fin de jeu (il est possible de faire du voyage rapide à l'intérieur d'une même carte dès le début, mais pas entre les différentes cartes). Il y a d'autres façons de voyager rapidement qui sont débloquées au préalable dans la deuxième partie du jeu, mais ce sont plus des palliatifs à ce manque de voyage rapide.
Ensuite, l'autre reproche que j'ai concerne les équipements. Il est en effet très difficile de faire de bons équipements dans Atelier Firis comparé à Atelier Sophie (ou d'autres jeux de la série). Ceci pour plusieurs raisons. La première est que les équipements doivent être créés via synthèse, là où dans Atelier Sophie, il y a un forgeron et un tailleur qui ont ce rôle de création d'équipement. Or à cause du niveau de maîtrise par recette qui limite les traits transférés, il est nécessaire de créer plusieurs fois la même recette avant de pouvoir transférer des traits, ce qui au final consomme beaucoup d'ingrédient, certains étant assez difficiles à obtenir ou synthétiser. Ceci est de plus aggravé par l'absence de mécanique de duplication d'objet (alors qu'elle est présente dans Atelier Sophie, et est très utile pour dupliquer les lingots et étoffes utilisés dans les équipements). Cette difficulté au niveau de la création des équipement rend certains monstres beaucoup trop difficiles à affronter.
Un dernier reproche concerne les costumes. Firis a accès à plusieurs costumes, qui ont chacun des propriétés uniques. Cependant, cela oblige à changer très régulièrement de costumes, notamment entre exploration et synthèse. À noter que le new game plus change la façon dont les costumes fonctionnent, puisque les propriétés de chaque costume débloqué sont appliqués quel que soit le costume porté.